Congrès 20212020-12-08T16:50:25+01:00

Assemblée générale et Congrès 2021

Chers collègues,

Depuis plus de 20 ans, le Snceel réunit ses adhérents pour son congrès annuel, à la suite de son assemblée générale ordinaire.
Ces deux événements phares sont au cœur de la dynamique de notre organisation professionnelle.

L’assemblée générale permet aux administrateurs de rendre compte de leur action au service de tous les adhérents. Elle permet également d’échanger et de débattre sur les questions qui animent – voire agitent – le quotidien de notre métier de chef d’établissement. Enfin, l’assemblée générale définit l’espace où se concrétisent les grandes orientations politiques du Snceel.

Le congrès, quant à lui, est une manifestation de référence pour l’enseignement privé sous contrat et pour toute la sphère éducative de notre pays. Il s’agit d’une occasion exceptionnelle pour se pencher sur les questions d’éducation, se ressourcer, et partager entre pairs ce qui fait sens dans notre mission.

Par ailleurs, la forme revêtue par ces deux grandes manifestations témoigne de notre volonté de laisser toute sa place à la convivialité au sein du Snceel. Aucun webinair, aucun logiciel de visioconférence ne remplacera jamais cela. La virtualisation de ces moments n’était pas une option acceptable, tant qu’une alternative restait possible !

Considérant tous ces aspects, le conseil d’administration qui s’est tenu le 2 décembre 2020, après avoir consulté le conseil national le 25 novembre (1), a décidé unanimement, la mise en place de l’assemblée générale et du congrès selon les dispositions suivantes :

1.   L’assemblée générale est reportée (2)au lundi 31 mai 2021, en matinée. Elle se tiendra dans la ville de Marseille, choisie pour sa grande accessibilité en train, en avion et par autoroutes.
Nous serons accueillis au palais du Pharo, qui domine le vieux port. Un cadre magnifique pour laisser derrière nous le plus gros de la crise sanitaire, nous le souhaitons tous.

2.      Le congrès se déroulera à la suite, les 31 mai après-midi et 1er juin 2021 au matin.
Toute l’équipe de préparation, pilotée par Arnaud Patural, a travaillé d’arrache-pied sur des thématiques importantes pour le Snceel, telle la transformation de l’École, l’autonomie de l’établissement, sans oublier l’ouverture sur le Monde. Durant ce congrès, nous accueillerons des intervenants de renom, choisis parmi un panel international : Alain Bouvier, Bernard Hugonnier, Jean-Marie de Ketele, Philippe Richard…

Alors que vient d’être allumée la deuxième bougie de l’Avent, voyons Marseille comme une terre promise pour nos retrouvailles, après des mois d’épreuves et de séparation !
En vous souhaitant tout le courage et toute l’énergie nécessaires pour conduire vos communautés éducatives vers Noël,

Bien cordialement,

Vivien Joby
Président du Snceel

(1)    Le conseil national, réunissant les délégués académiques et les administrateurs, a décidé de prolonger le mandat des administrateurs sortants (6 cette année), jusqu’au 31 mai 2021.
(2)      Nos statuts stipulent qu’une AG ordinaire doit être tenue durant l’année scolaire. Le report est donc conforme.

« Transformer l’École, une évidence internationale »

Montée en puissance de la privatisation de l’éducation ; introduction accélérée du numérique dans les pratiques pédagogiques ; classe à la maison ; gain d’autonomie des élèves ; implication des parents dans le suivi scolaire et meilleure compréhension par eux des démarches mises en œuvre ; nouvelles compétences des enseignants et, en même temps, visibilité des différences au sein du corps professoral entre l’apparatchik de l’immobilisme et l’enseignant novateur : autant d’éléments qui, parmi d’autres, interrogent le système éducatif et font que repenser l’École relève d’une ardente obligation.

Or repenser l’École ne pourra se faire qu’au niveau local. Il est en effet acquis que c’est de la base, et non du sommet, que l’École peut se réformer et progresser. C’est d’ailleurs ce que montrent les exemples étrangers. De nombreux pays ont en effet, fait le choix de la réduction du rôle de l’État en matière d’éducation, de la décentralisation et ont accordé une autonomie grandissante aux établissements.

Est-il besoin de rappeler que cette autonomie est le maître-mot de l’action du Snceel. Elle s’exprime à travers le caractère propre des établissements qui permet, à l’initiative et sous la responsabilité du chef d’établissement, de mettre en place une organisation éducative spécifique. Elle s’enracine dans l’histoire – chaque établissement est né d’un projet, fruit de la rencontre entre des besoins particuliers et des intuitions éducatives portées par les fondateurs – et dans les modalités d’association à l’État définies par le contrat. Elle fait de l’établissement le cœur de tout le système Enseignement catholique et, au-delà, du système Éducation nationale.

Parce que les établissements sont les lieux de l’organisation éducative, ceux qui les dirigent sont en première ligne. Pivots de l’organisation de la communauté éducative, ils sont maîtres d’œuvre dans la mobilisation des équipes, l’émergence de projets, la promotion de démarches pédagogiques à même de répondre aux besoins des élèves, l’interrogation permanente des pratiques au service de ce qui fonde et justifie la mission éducative : faire grandir la personne.

Imaginer ce qu’il pourrait advenir de l’École est résolument optimiste. La situation inédite vécue par tous au printemps 2020 est finalement une opportunité pour influer sur un système éducatif qui favorise l’autonomie, l’expérimentation et la confiance aux acteurs de terrain au service d’une éducation humaniste.

Arnaud Patural

Site Internet

MARSEILLE - Palais du Pharo